• Dimanche.... question de regard(s)

    Parmi les thématiques qui jalonnent mon parcours de formation, la question du regard se présente régulièrement. Depuis peu, j'envisage mon expérience de stage dans l'atelier théâtre de l'hôpital de jour comme un passage d'un regard à l'autre...l'évolution de mes observations individuelles en témoignent, il me semble...

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    La conférence d'Isabelle Ginot au théâtre de la cité interrogeait le regard du spectateur sur les œuvres chorégraphiques et parmi les différentes idées de cet exposé, l'une d'elle a fortement retenu mon attention : « ce qui est intéressant c'est quand une œuvre nous oblige à regarder autrement »

    Bien sur l'exercice de regard qu'elle proposait m'a aussi évoqué des perspectives dépassant le cadre de son exposé, « c'est toujours intéressant d'aller là où on a du mal à aller » pour regarder autrement et voir autre chose. Ça me rappelle aussi le travail d'improvisation en danse...

    <o:p> </o:p>

    Deux extraits de pièces de Dominique Bagouet illustraient la conférence.

    Dans « Déserts d'amour », une diagonale a joué avec mon regard... annoncée, préparée, attendue, elle ne survient jamais vraiment...et j'ai pensé à David Lynch !

    J'avais déjà vu « jours étranges » mais guidé, mon regard s'est porté sur des déplacements évoquant ceux des oiseaux et sur un personnage, parce que son interprétation du chanteur de rock m'a fait sourire et que ses mouvements me rappelaient des souvenirs de danse...

    <o:p> </o:p>

    Il en a peu été question durant la conférence, pourtant il y a toujours chez le spectateur une part d'empathie, de projection, comme s'il était un peu sur scène, et je sais que si « Jours étranges » m'émeut tant c'est d'abord le fait de la musique des Doors, qui ravive des souvenirs d'adolescence... 

    <o:p> </o:p>

    Magali était aussi au théâtre, on a donc poursuivi la discussion de l'après-midi sur le chemin du retour, et développé la question de l'empathie. L'élève qui l'accompagnait a posé une question que j'ai trouvé fort pertinente... comment « jours étranges » aurait été accueillies par le public si elle avait été créée par un artiste n'ayant pas la notoriété de Bagouet ?

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Bande son: Little 15 -DEPECHE MODE-


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :